15/10/2014

Circuler à Libramont : Un slalom Géant !

En séance du conseil communal de Libramont-Chevigny ce mercredi 8 octobre 2014, Jean-Marie Francard est intervenu au point 8 de l’ordre du jour pour dénoncer une gestion hasardeuse de la sécurité routière sur le territoire communal.

Voici son intervention présentée sur un ton très ferme !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Conseil communal du mercredi 8 octobre 2014

 

 

Point n° 8 : « Etude et surveillance des travaux d’aménagement de sécurité à divers endroits en 2015 »

 

Non, cette fois, c’en est assez … Y en a marre d’être, sans le savoir, sans le vouloir,  complices de la création de pièges sur les routes libramontoises !

La manière dont est gérée la sécurité sur les voiries de Libramont-Chevigny nous pose vraiment question ! Nous voulons dorénavant pouvoir voter en pleine connaissance de cause : nous voulons savoir au cas par cas ce qui se fait en cette matière, où et comment !

 

Pourquoi une position aussi catégorique ?

 

1.     Faire et défaire, c’est toujours travailler … mais ça coûte cher à la commune et encore beaucoup plus aux utilisateurs des voiries !  

Que d’aménagements démontés suite à des accidents ou de gros inconvénients :

-        entrée de Sainte-Marie,

-        rue Sur le Chêne,

-        rue Devant le Spinet,

-        rue de Grandvoir (descente de) Neuvillers,

-        aménagement de sécurité non loin des terrains de football de Neuvillers,

-        … j’en oublie certainement !

 2_R_Dessous_Ville.jpg1_R_Dessous_Ville_accid.jpg

2.    

 

    

 

 

 

  D' Rue dessous la Ville :  lors d'un des nombreux accrochages

        D' autres aménagements mériteraient d’être mieux réfléchis, voire démontés pour être conçus différemment :

-        hier, nouvel accident à la rue Dessous la Ville (Félicitations ! Vous êtes particulièrement subtils pour remplacer les poteaux écrasés et ramasser les morceaux de pare-chocs !) :

-        la rue Haynol est devenue inutilisable (dans les deux sens en tout cas) et ce sont particulièrement les véhicules montants qui sont pénalisés alors que normalement ils devraient avoir priorité ! (à qui passer en premier ? rien ne l’indique) Pourquoi ?

-        en entrant à Sberchamps venant de Lamouline, beaucoup d’automobilistes sont très surpris par ce rétrécisseur…

-        en l’entrée de Nimbermont, rétrécisseur aussi très surprenant aussi et peu efficace !

-        casse-vitesse à l’entrée de Laneuville en venant de Wideumont-Village …

-        de gros poteaux en bois à beaucoup d’endroits où la chaussée est étroite

5_Sur le Chêne ss pièges.jpg

4_R_Sur_Chene_piège_modifié-1.jpg

 

 

 

 

  Rue dessous le Chêne avant et après modification

 

 

 

3.     En plus de ces aménagements, le choix a été fait de rétrécir la bande de roulage sur toutes les nouvelles voiries … Et ce choix va avoir des conséquences durant de nombreuses années à venir. A certains endroits, le rétrécissement est tel que le fait de croiser un camion ou autre engin agricole plus large vous oblige à monter sur le trottoir … et à mettre en danger les piétons !!! Ou à ne plus savoir rentrer dans son garage (voir avenue Herbofin) !!!

Par exemple, sur la route régionale Recogne-Neufchâteau ou dans un pays voisin, au lieu de rétrécir les bandes de circulation, c’est une large bande de couleur qui est tracée entre les bandes : visuellement, l’espace de roulement est rétréci mais en cas de situation particulière, il reste une marge de manœuvre sans mettre en danger d’autres utilisateurs … 

 

3_R_Haynol.jpg

     Rue Haynol, malgré les aménagements de parking,une fois à droite, uns fois à gauche pour contenter tout le monde! A quoi    bon les voitures se mettent malgré tout sur le trottoir.....

4.     L’hiver dernier, heureusement, la neige nous a épargnés ! Mais il n’en sera pas toujours de même … Où allez-vous mettre la neige dans des rues comme l’Avenue Herbofin ou la Rue Sur le Chêne par exemple ? Sur le trottoir ? Puis vous demanderez aux habitants de dégager leur trottoir ?

Et puis quel plaisir pour les conducteurs en charge du dégagement des routes libramontoises ? Je les plains vu le nombre d’obstacles qu’ils doivent éviter dans des conditions difficiles  et je comprends qu’ils haussent le coût (et le temps) du déneigement !

Que de coussins berlinois abîmés lors de ces déneigements et ils sont remplacés par des coussins intégrés à la route … qui abîmeront encore davantage le matériel !

 

5.     Tout récemment, la mode est passée aux bacs à fleurs au bord ou au centre de la voirie. J’adore les fleurs mais, en général je les pose à un endroit où je pourrai les admirer : je ne les mets pas, par exemple, juste devant une porte d’armoire ! Sur certaines voiries libramontoises, ça existe et, si on ne dit pas une bonne fois STOP, ça existera encore bien davantage à l’avenir !

 

6.     Sur le plan financier, encore 250.000 € consacrés à la sécurité en 2015 ! Si j’ai bien entendu, les moyens financiers  manquent à Libramont !!! Mais alors veillons au minimum à dépenser efficacement en étant imaginatifs, en consultant au mieux des experts et toutes les personnes concernées, … Par exemple, ne faut-il pas investir davantage dans l’achat de radars préventifs alimentés par un panneau photovoltaïque ; efficace et moins coûteux ?

 

      Il est vraiment grand temps de retrouver du BON SENS en cette matière à Libramont-Chevigny sous peine de devenir une localité où circuler est une calamité !

 

Notre groupe va donc s’abstenir car :

 

-        oui, la sécurité des habitants est primordiale et des aménagements de sécurité sont nécessaires

-        mais, « Chat échaudé craint l’eau chaude ! », nous avons été trop souvent piégés que pour encore et à nouveau donner un blanc-seing pour toute réalisation !

Commentaires

Ces aménagements sont malheureusement nécessaires vu l'incivilité grandissante des gens, en ce compris les automobilistes. Ils devraient certes être mieux indiqués et plus visibles. J'habite rue Dessous la Ville et, malgré les aménagements, j'en vois des chauffards... je n'ose même pas imaginer sans! Nous avons une petite fille, il y a des enfants dans le quartier qui sortent de chez eux, des familles font du vélo... Si un automobiliste ne sait pas s'arrêter devant un îlot ou anticiper un aménagement routier en zone d'habitat, limitée à 50 kmh, que fera-t-il devant un enfant qui traverse ou une voiture qui sort d'un garage? Il y a des lieux de vie et des lieux de transit à aménager différemment. Cela fait partie de l'aménagement du territoire, terme qui a dû être oublié il y a longtemps à Libramont (l’augmentation de la population, des entreprises donc du trafic, ça s’anticipe).

Écrit par : Nicolas Nevraumont | 16/10/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour Monsieur Nevraumont.
(Je suis vraiment désolé que votre commentaire nous ait échappé aussi longtemps ...)
Nous comprenons tout à fait votre préoccupation de sécurité pour votre petite fille, pour vous-même et pour tous les usagers dits faibles. Comme vous, nous constatons quotidiennement des comportements irresponsables en matière de sécurité routière.
Cependant, il ne faut tout de même pas "piéger" les automobilistes : quand le nombre d'accidents (heureusement uniquement matériels) devient important, ce n'est pas normal.
Dans le cas de votre rue "Dessous la Ville", vous et nous devons reconnaître que les ralentisseurs de ce type (rétrécisseurs) ne constituent pas une réponse équilibrée et efficace pour tous les usagers de la voie publique.
Aucune solution n'est parfaite sans doute mais, à la réflexion, il y en a de meilleures à appliquer, celles qui présentent un meilleur rapport coût/efficacité.
Au plaisir d'en reparler avec vous si vous le souhaitez !
Jean-Marie Francard 0496/411 880

Écrit par : Jean-Marie Francard | 30/04/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.