19/01/2015

Nouvellles du parlement Wallon : Dimitri Fourny

 
 

 

 News Letter n°54

16 Janvier 2015

 

 

 

Chères amies, chers amis du cdH,

Il y a 10 jours, Charlie Hebdo était victime d'une terrible tragédie et le monde brutalement plongé dans la stupeur. Une bien sinistre façon d'entrer dans la nouvelle année !

Il n'est pas acceptable que la valeur de vies humaines et la liberté d'expression puissent être ainsi bafouées. Insupportable d'admettre qu'on ne puisse plus, à notre époque, exprimer sereinement des opinions, fussent-elles subversives ou différentes.

Cette année débute avec bon nombre de combats à mener. Contre l'obscurantisme et la barbarie, mais surtout en faveur du vivre ensemble et pour le bien-être de tous. Je m'engage à les mener, à mon échelle, et je tiens tout de même à vous souhaiter une année pleine d'amour, de santé et de sérénité.


Bonne lecture,


Dimitri FOURNY
Président du groupe cdH au Parlement wallon

 

 

 

 

» FINANCES WALLONNES

Non à la privatisation de Belfius

Ce mercredi, Dimitri FOURNY et André ANTOINE ont déposé au Parlement wallon une proposition de résolution contre la privatisation de Belfius, dont le Gouvernement fédéral a manifesté l'intention. Ils expriment tout à la fois leur étonnement et leur inquiétude.

Étonnement d'abord, puisque depuis son sauvetage par l'Etat Fédéral en 2011, Belfius a pu reconstituer ses fonds propres comme l'exigeait la Commission européenne. La banque publique belge a par ailleurs réussi le « stress test » organisé par la Banque centrale européenne. L'amélioration de la situation de la banque est telle qu'elle devrait permettre à l'Etat belge de bénéficier de dividendes à partir de 2016 dans le respect des exigences du régulateur européen. Une vente dans pareil contexte paraît pour le moins inopportune.

Mais pour le chef de groupe cdH et le Président du Parlement wallon, c'est l'inquiétude qui domine. Belfius constitue en effet l'institution financière des collectivités, des communes : elle est  la seule institution financière à se présenter systématiquement sur les marchés publics financiers. De même, Belfius est la seule banque qui répond aux marchés lancés par le Centre régional d'aide aux communes (CRAC).

Belfius offre également des services particuliers, spécialisés, aux pouvoirs publics tels que l'établissement du profil financier et socio-démographique des communes ou encore la gestion dynamique des dettes locales et de leur trésorerie, contrairement aux autres institutions bancaires. Elle propose également des produits sociaux pour CPAS. 

Une privatisation de Belfius risque tout simplement de priver les communes de financements nécessaires à leurs investissements, principalement pour les crédits à long terme. Dimitri FOURNY s'inquiète : « Les autres institutions financières sont déjà frileuses à investir dans nos communes. Le feront-elles demain alors que le contexte budgétaire et financier des communes se dégrade ? Ou si une nouvelle crise de confiance se profile sur les marchés financiers ? »

Dimitri FOURNY et André ANTOINE s'inquiètent également des conséquences sur les citoyens d'une privatisation de Belfius. Continueront-ils à mettre leur épargne à disposition de projets collectifs via des banques privées ? Par ailleurs, privatiser Belfius fera également perdre aux pouvoirs publics régionaux et communautaires un partenaire privilégié. Ainsi, au niveau régional, des contrats caissiers qui permettent de couvrir un besoin essentiel en trésorerie à concurrence de 3,25 milliards pour la Wallonie, de 2,5 milliards pour la Fédération Wallonie-Bruxelles et de 250 millions pour la Communauté germanophone ont été signés en 2013, 2014 et 2015.

En déposant cette proposition de résolution, Dimitri FOURNY et André ANTOINE rappellent que le maintien de Belfius dans le giron public est une nécessité afin d'assurer la pérennité du financement public.

 

 

 

 

 

» ENERGIE

Délais trop longs pour le traitement des dossiers

Clotilde Leal Lopez l'a rappelé d'emblée : les délais de traitement des dossiers énergie sont souvent trop longs (environ 6 mois), ce qu'a confirmé le Ministre Furlan en Commission de l'Energie. En ce qui concerne le suivi du dossier, « un numéro vert est mis à la disposition du citoyen mais il sonne régulièrement dans le vide ». En outre, les délais de traitement peuvent avoir un impact budgétaire, puisqu'un retard de dossier empêche parfois de toucher une prime.

« L'administration effectue des efforts quotidien afin que ces délais n'augmentent pas », a ajouté le Ministre, qui a également suggéré de se tourner vers l'outil informatique mis en place pour assurer une traçabilité performante des dossiers. Mais « le nombre de dossiers reçus étant à la hausse en cette période transitoire, les délais de traitement ne vont pas diminuer dans les mois à venir ». Le Ministre Furlan a toutefois assuré qu'il travaillait à la réforme des primes. Clotilde Leal Lopez ne manquera pas de suivre ce dossier de près afin de vérifier l'impact des mesures qui seront mises en place.

 

 

 

 

 

» ENVIRONNEMENT

La Wallonie se développe durablement

Depuis de nombreuses années, la Belgique s'est engagée en matière de développement durable. Véronique Waroux l'a d'ailleurs rappelé en commission de l'Environnement : en Région wallonne, des plans d'actions ont été pris durant les précédentes législatures. Afin d'atteindre les objectifs fixés internationalement en cette matière, une Stratégie de Développement durable a été adoptée par le Gouvernement le 27 juin 2013. De plus, en octobre 2013, une cellule d'avis en développement durable fut créée suite à l'adoption d'un arrêté par le Gouvernement wallon. Aujourd'hui, son rôle principal est d'assister l'administration ainsi que les organismes d'intérêt public dans l'élaboration des projets.

En 2015, une seconde stratégie de développement durable sera présentée au Parlement. Plus ciblée, plus concrète (50 pages maximum), elle permettra, selon Carlo Di Antonio, de « favoriser la relocalisation des activités économiques en Wallonie » en ciblant les créateurs d'emplois à travers des thèmes tels que l'alimentation durable et les circuits courts. Le petit éolien fait d'ailleurs partie des priorités du Ministre en termes de développement durable. Quant au volet participatif de cette seconde démarche, cher à Véronique Waroux, il « sera envisagé sous l'angle de la participation aux objectifs fixés par le Gouvernement » a déclaré le Ministre.

 

 

 

 

 

Le saviez-vous?

Depuis le 8 janvier, il est possible de remplir une déclaration de permis d'environnement en ligne, a annoncé jeudi dernier Carlo Di Antonio. Pour l'installation d'une citerne à mazout, d'une friterie ou d'un restaurant, d'un atelier de menuiserie, d'un terrain de camping… il suffira désormais d'allumer son ordinateur. Plus besoin d'imprimer sa déclaration en quatre exemplaires et de l'envoyer en recommandé avec accusé de réception ! Le formulaire a également été simplifié afin de le rendre plus lisibles et de limiter le nombre de dossiers irrecevables. Le site est accessible à l'adresse : www.wallonie.be/fr/formulaire/detail/5242


 

 

 

 

L'actualité

Retrouvez les questions et interpellations de nos députés sur notre site, ainsi que leurs propositions et interventions au Parlement wallon.

Les commentaires sont fermés.