30/01/2016

NEWSLETTER N°89 – Dimitri Fourny - 29 janvier 2016

 
Chères amies, chers amis du cdH,
 
La Région de Bruxelles-Capitale représente le bassin d'emploi le plus important du pays entrainant d'importants flux de circulation. Plus de 340.000 navetteurs, dont plus de 100.000 originaires de Wallonie, gagnent Bruxelles chaque jour. Depuis de nombreuses années, les communes bruxelloises et de la périphérie au sens large souffrent d'un engorgement des voies de circulation et sont saturées aux heures de pointe. Il en découle une importante pollution, des pertes de temps avec les conséquences négatives que l'on connaît sur l'économie, la santé publique et le bien-être des citoyens wallons.

Afin de lutter contre ce phénomène, il faut augmenter la proportion de personnes qui utilisent les transports en commun. Seuls 20% des travailleurs en provenance des autres régions les utilisent. Malgré un succès croissant, le réseau de transports en commun s'avère actuellement insuffisant et l'amélioration des transports publics ne peut se réaliser qu'au travers de la mise en place d'un Réseau Express Régional (RER) qui permettra d'offrir de nouvelles possibilités de liaisons rapides et à fréquence accrue dans un rayon de 30 kilomètres autour de Bruxelles.

Imaginé au milieu des années 1990 et prévu initialement pour 2012, le projet RER a pour objectif de faire passer de deux à quatre voies cinq lignes existantes (lignes 36, 50a, 96, 124 et 161) et de construire 44 km de voies en Brabant Wallon.

Dix ans après le lancement des premiers travaux, les lignes reliant Bruxelles à la Wallonie demeurent toujours en chantier tandis que celles en direction de la Flandre seront achevées pour 2018. De plus, il apparaît que les moyens budgétaires disponibles pour achever le RER sont quasiment épuisés. Alors que le montant nécessaire à la réalisation des travaux RER en Brabant wallon est estimé à 881 millions d'euros, le fonds RER ne dispose plus que de 115 millions d'euros.

Face à ces constats, j'ai déposé une proposition de résolution cosignée par André ANTOINE et Savine MOUCHERON visant à refuser le report de la mise en œuvre du RER entre Bruxelles et la Wallonie, liaison capitale en termes de mobilité et d'emploi. A nos yeux, il est essentiel pour la Wallonie d'assurer une liaison de qualité avec l'important bassin d'emploi bruxellois. Il serait catastrophique et inacceptable pour notre région de laisser se concrétiser un RER au rabais.

Bonne lecture,

Dimitri Fourny
Chef de groupe cdH au Parlement de Wallonie

                                                   ----------------------------------------------
» TOURISME
La régionalisation des collections du Musée de l’Armée et sa dimension touristique
En Commission du Tourisme, Isabelle MOINNET a interrogé le Ministre wallon du Tourisme concernant la régionalisation des collections du Musée de l'Armée et la valorisation du patrimoine wallon.

Une étude sur le sujet a récemment constaté que même rénové, le Musée de l'Armée ne serait pas à même d'accueillir l'ensemble des collections militaires, et proposait de les mettre en valeur dans des antennes locales.

Selon René COLLIN, la Wallonie est prête à accueillir une partie des collections régionalisées du Musée de l'Armée si elles devaient être mises en valeur hors de ses murs du Cinquantenaire, à Bruxelles. La Région "ne manque pas de lieux de mémoire et de musées consacrés à l'histoire militaire, par exemple au 'Bastogne War Museum', au Musée 'December 44' de La Gleize, au 'Centre historique de Baugnez' près de Malmedy, au 'Mons Mémorial Museum' ou au 'Musée du Génie des Forces armées' à Jambes", a affirmé le Ministre cdH.

La députée wallonne Isabelle MOINNET a souligné l'importance des collections du Musée de l'Armée pour le patrimoine wallon et a rappelé qu'il fallait rester attentif à ce que la Région ne s'en fasse pas déposséder.

 

» ENVIRONNEMENT
Le dépôt de cartes d’offre de rachat sur le pare-brise des véhicules
Véronique WAROUX a interpellé le Ministre wallon de l'Environnement au sujet des cartes déposée sur le pare-brise des voitures incitant les propriétaires à vendre leur véhicule. « En plus de promouvoir des filières de rachat parfois douteuses et de donner un prétexte aux placeurs pour s'approcher des véhicules, ces cartes terminent bien souvent sur la voie publique, soit emportées par le vent, soit jetées négligemment par les automobilistes mécontents », a déclaré la députée cdH.

Carlo DI ANTONIO s'est dit pleinement favorable à une intervention de la Région en la matière. « Une réflexion peut être menée sur l'opportunité de réglementer, d'interdire ou de taxer ces comportements commerciaux qui impactent l'environnement », a-t-il ajouté. Une réflexion est actuellement en cours au sein de son cabinet.

Véronique WAROUX se réjouit de la volonté du Ministre de légiférer sur cette thématique.


» ACTION SOCIALE
Une liste d’attente unique pour l’hébergement des personnes handicapées
En Commission de l'Action sociale, Clotilde LEAL LOPEZ a interrogé Maxime PREVOT, concernant l'état d'avancement de la liste d'attente unique pour l'hébergement des personnes handicapées.

Le Ministre PREVOT a expliqué que cette liste unique devait encore être informatisée, en interne et en externe au niveau de la branche handicap de l'AViQ, et validée par la commission de la vie privée avant d'être appliquée. Il souligne également que la liste ne sera pas un outil de placement mais bien un outil statistique qui permettra aux services d'accueil ou d'hébergement d'avoir des informations précises quant aux demandes réelles de places d'accueil. Il a ajouté qu'un classement en fonction des cas d'urgence sera mis en place mais que les services ne seront pas obligés de prendre le cas en question.

La députée wallonne Clotilde LEAL LOPEZ a salué l'avancement du listing unique et a rappelé que « le chantier handicap est un grand chantier » nécessitant donc du temps.


 
Le saviez-vous?
Manque de ponctualité et de places dans les trains, augmentation du prix du billet, parkings trop chers… Le cdH dénonce les multiples problèmes que vivent quotidiennement des dizaines de milliers de navetteurs dans les trains ! Les militants et mandataires du cdH ont, au travers d’une action de sensibilisation menée aujourd’hui dans les gares de Wallonie, exposé aux voyageurs les constats mais également les propositions du cdH afin d’améliorer le fonctionnement et l’attrait du rail dans les grandes villes mais aussi dans les zones rurales.

Les commentaires sont fermés.