02/03/2016

NEWSLETTER N°93 Dimitri FOURNY au Parlement Wallon

NEWLETTER N° 93 Dimitri Fourny au Parlement Wallon

p

Chères amies, chers amis du cdH,
 
La semaine passée, la Réforme des aides à l’emploi a fait l'objet d'un débat en séance plénière suite à une demande formulée par Benoit DREZE lors de la Conférence des Présidents du Parlement de Wallonie.

Le projet de réforme qui a été présenté par la Ministre de l’Emploi est une véritable petite révolution.

Premièrement, ce projet rencontre un objectif de simplification. D'un entrelacs de 40 dispositifs, on en arrive à moins d'une dizaine et un nombre plus restreint encore d'aides principales et transversales orientées vers les groupes cibles. Au-delà de ce nombre drastiquement réduit, chaque dispositif lui-même est épuré au maximum. L'objectif de lisibilité est donc bien rencontré.

Deuxièmement, les publics cibles sont aussi bien définis : les jeunes, les peu qualifiés, les demandeurs d'emploi de longue durée et les travailleurs âgés. Ces catégories, à certains égards, se recoupent, mais le projet prévoit une articulation des dispositifs qui nous semble pertinente.

Les aides à la promotion de l’emploi (APE), quant à elles, représentent un poids considérable sur le plan budgétaire. Nous savons aussi qu'au fil des années, ces dispositifs sont devenus dans les faits des aides structurelles aux secteurs concernés, principalement le non marchand et les pouvoirs locaux. La sixième réforme de l'État nous permet enfin de sortir progressivement les aides APE des politiques de l'emploi et de les convertir en soutien structurel aux secteurs concernés. Au cdH, nous étions favorables à cette modification dès 2014 et l'avions inscrit dans notre programme électoral. Ce fut d'ailleurs la première demande claire émise par les partenaires sociaux wallons. Secteur par secteur, l'aide APE va donc être convertie en subvention forfaitaire, de manière à pérenniser l'emploi et aussi à en simplifier la gestion.

Un autre point qui nous tient à cœur : celui de la formation et de la formation en alternance en particulier. Nous attendons des partenaires sociaux qu'ils adhèrent à notre objectif commun, celui de booster la formation en alternance. Nous le savons, des pays comme l'Allemagne ou la Suisse, qui se sont engagés avec volontarisme dans l'alternance, affichent des taux d'emploi enviables. C'est incontestablement la voie royale vers l'emploi pour de nombreux jeunes.

Cette réforme, qui représente un réel levier pour l’emploi en Wallonie, devrait être concrétisée à partir du 1er janvier 2017.

Bonne lecture,

Dimitri Fourny
Chef de groupe cdH au Parlement de Wallonie
 

» ECONOMIE


Le plan d’action concerté avec le secteur bancaire pour le financement des PME
Marie-Martine SCHYNS a interpellé le Ministre de l’Économie concernant les problèmes de financement des PME qui sont en partie liés aux refus des banques quant à l'octroi de crédits bancaires. Une étude de l'UCM de janvier 2015 mettait en exergue que 42 % des entreprises ont des difficultés à obtenir un crédit bancaire au cours des cinq premières années.

Dans ses réponses, Jean-Claude MARCOURT a affirmé que plusieurs initiatives étaient actuellement menées afin d'améliorer la situation. Premièrement, un renforcement important des moyens à disposition des outils financiers de la Région soutenant les PME, par le biais du Plan Marshall 4.0 et des fonds FEDER a été mis en place. Deuxièmement, les Invests, interlocuteurs de financement de proximité aidant les entreprises à consolider leur structure financière dans une optique de moyen et long termes, ont également vu leurs moyens augmenter. Une autre initiative vise à favoriser la diversification des sources de financement des PME.

De plus, un plan ayant pour objectif d'identifier les principaux points bloquants lors de demandes de crédits de PME et d'y amener des solutions concrètes est en préparation. Plus d'une dizaine de rencontres ont déjà eu lieu entre le cabinet du Ministre, les banques et Febelfin. Différentes pistes ont été clairement identifiées, que ce soit au niveau du secteur dans son ensemble ou au niveau des banques en particulier.

Marie-Martine SCHYNS se réjouit de voir que des pistes concrètes se dégagent afin de soutenir les PME. Elle a également insisté sur l'importance que le plan actuellement en préparation puisse voir le jour le plus rapidement possible.
 

» APICULTURE


La population des abeilles
François DESQUESNES a interrogé René COLLIN quant à la situation des populations d'abeilles en Wallonie et à l'état d'avancement du plan Maya.

Le Ministre de l'Agriculture a annoncé que, cette année, le suivi des populations d'abeilles se fera sous la forme d'un sondage à l'échelle régionale et ce, en collaboration avec des organisations telles que le Centre apicole de Recherche et d'Informations et le Centre de Recherche d'Agriculture wallonne.

René COLLIN a également expliqué qu'un cahier des charges IGP Miel de Wallonie était en cours d'étude et qu'il allait être introduit, cette année, à l'Union Européenne.

Enfin, le Ministre dresse un bilan positif du plan Maya et assure que celui-ci se poursuivra en 2016, au grand bonheur de François DESQUESNES qui salue les actions mises en place. Le député wallon souligne cependant qu'il est nécessaire de fournir une approche scientifique concernant l'évolution du nombre de ruches domestiques dans les campagnes.
 

» AGRICULTURE


Le dossier « Sécheresse 2015 »
La sécheresse de l'été 2015 a provoqué beaucoup de dégâts dans nos communes wallonnes. Josy ARENS a donc interrogé René COLLIN afin de savoir si le Fonds des calamités interviendra dans ce dossier.

Le Ministre wallon a rappelé que ce Fonds peut être mis à contribution lorsque la sécheresse est reconnue comme calamité agricole auprès de l'Institut Royal Météorologique et si le montant total des dégâts s'élève à plus d'un million d'euros. René COLLIN a donc avancé qu'il était peu probable que le Fonds indemnise les agriculteurs les plus touchés, étant donné que la situation avait fini par se stabiliser.

Josy ARENS a précisé que certains agriculteurs ont dû faire face à une diminution de 30% de leur récolte suite à cette sécheresse. Selon lui, il est absolument primordial que le Ministre wallon analyse ce dossier en profondeur afin d'indemniser les agriculteurs ayant subi d'importantes pertes.
 

 

Le saviez-vous?


Jeudi matin, les membres du cdH sont allés à la rencontre des usagers en différents points de Bruxelles et de Wallonie afin de leur faire connaître leurs propositions pour réduire le trafic de 30% d'ici 2020. Durant cette action intitulée "Faisons sauter les bouchons", des bouchons en chocolat et une carte synthétisant nos propositions ont été distribués aux automobilistes. Le cdH suggère entre autres d'achever le RER, de développer le covoiturage en lui réservant une bande de circulation et de diminuer le trafic des poids-lourds durant les heures de pointe. Le cdH propose aussi d'améliorer la mobilité intra-bruxelloise par une extension des lignes de métro et la création de parkings de persuasion aux entrées de Bruxelles.

 Bonne semaine à tous

 

Les commentaires sont fermés.