25/03/2016

Que se passe t'il au parlement Wallon Monsieur Fourny ? Mars 2016

Chères amies, chers amis du cdH,

 Depuis mardi, la Belgique est en deuil suite aux terribles attentats commis à Bruxelles. Le 22 mars 2016 restera gravée dans notre histoire comme une journée noire pour notre pays et pour l'Europe. Plus de 30 personnes ont perdu la vie dans ces attentats et de nombreux blessés sont toujours dans un état critique en ce moment.

Face à tant de barbarie, nous devons rassembler toutes nos forces et faire front. Il y va ni plus ni moins de la persistance de notre modèle de société. Il est donc indispensable de renforcer les moyens dévolus à la sûreté de l'État, de conforter l'action des services de police et de la justice, mais aussi d’agir au quotidien pour un mieux vivre ensemble.

Une bonne coordination, d'une part, entre le Fédéral et les entités fédérées qui jouent un rôle important en termes de prévention, de suivi et d'éducation et, d'autre part, un travail de coordination entre le Fédéral et les communes est absolument nécessaire pour que l'échange d'informations avec les autorités locales soit optimal.

Notre président, Benoît LUTGEN, se réjouit que la majorité rejoigne enfin la demande formulée par le cdH de mettre en place une commission d’enquête parlementaire pour faire toute la lumière sur les enquêtes liées au terrorisme.

Au nom du groupe cdH du Parlement de Wallonie, je tiens à apporter tout mon soutien et mes pensées aux victimes ainsi qu’à leurs familles et à témoigner tout mon respect aux équipes de secours qui ont accompli un travail remarquable.

L'unité de notre pays est la plus belle expression de sa force en ces moments douloureux. Ensemble, nous gagnerons ce combat contre le terrorisme.


Bonne lecture,


Dimitri Fourny
Chef de groupe cdH au Parlement de Wallonie

» FORMATION

Une éventuelle offre de formation en alternance en « retail management »

En Commission de la Formation, François DESQUESNES a interrogé Eliane TILLIEUX sur l'activité de commerce de détail qui souffre de nombreuses difficultés pour l'instant. Certaines d'entre elles sont liées au déclin global des centres-villes, mais le retail peut également rencontrer des difficultés qui émanent du manque de formation dont disposent les managers ou les potentiels managers de ces enseignes.

Dans sa question, le député a attiré l'attention de la Ministre sur le fait qu'
il n'existe pas en Wallonie de formation en alternance pour ce type de métier. Or, il y a une véritable demande, donc un gisement d'emplois inexploités ou sous-exploités.

Eliane TILLIEUX a déclaré que Comeos, la fédération belge du commerce et des services en Belgique, en collaboration de la Commerce Academy a initié l'
organisation d'une formation de «Shop Manager » à Bruxelles. Elle a ajouté que cette formation en alternance est actuellement organisée à titre pilote. Un bilan sera réalisé à l'issue de cette 1ère année d'expérimentation dans la perspective que la formation professionnelle puisse être élargie à la Wallonie.

François DESQUESNES s'est réjoui de savoir qu'un projet pilote était actuellement mené à Bruxelles. Il a cependant insisté auprès de la Ministre pour que ce type de formation soit également proposée plus largement et spécifiquement en Wallonie afin d'offrir de nouveaux débouchés aux jeunes.

 

» ENVIRONNEMENT

La mauvaise qualité de l’air en Belgique

Suite à une étude réalisée par l'Université de Yale classant la Belgique juste derrière le Monténégro comme pays européen où la qualité de l'air est la moins bonne, Véronique WAROUX a souhaité en savoir plus sur les dispositions qui seront prises par Carlo DI ANTONIO.

Le Ministre a reconnu que cette situation était problématique étant donné que la pollution de l'air devient la
principale cause environnementale de mortalité dans le monde. Selon lui, agir sur une des plus importantes sources de pollution qu'est le transport routier est fondamental.

Il estime que la mise en place d'une fiscalité automobile prenant plus en compte l'ensemble des paramètres liés à la qualité de l'air et aux émissions de gaz à effet de serre est un levier pour réduire la part des véhicules polluants. Parallèlement, il importe de diminuer la flotte de véhicules en circulation par le développement du covoiturage et des infrastructures performantes de transport en commun.

Pour
Véronique WAROUX, il est important que des dispositions soient mises en place notamment à l'égard des véhicules diesel ayant des impacts importants sur l'environnement, la mobilité et la santé des citoyens.

 

>>EMPLOI

Les stages d’observation en entreprise

Mathilde VANDORPE a interpellé Eliane TILLIEUX concernant l'organisation de l'opération « Hé lapin, sois malin ! » menée dans plusieurs entreprises wallonnes durant les vacances de Pâques.

Selon la Ministre de la Formation, l'opération s'adresse aux jeunes de 15 à 18 ans. Les stages d'observation sont accessibles aux adolescents, domiciliés en Région wallonne, à l'exception du territoire de la Communauté germanophone.

Pour l'instant, la majorité des entreprises participant à l'opération sont partenaires du réseau IFAPME et sont donc déjà engagées dans une dynamique de formation en alternance. Au terme de l'action, une analyse sera réalisée notamment via une enquête de satisfaction et d'évaluation, complétée par l'ensemble des participants, afin d'améliorer et de pérenniser le cas échéant le dispositif.

Mathilde VANDORPE a salué la mise en place de cette opération et a déclaré qu'elle sera attentive aux résultats que cela pourra donner, que ce soit au niveau du retour chez les jeunes, mais également chez les professionnels qui s'investissent.

 

Le saviez-vous?

Carlo DI ANTONIO a officiellement lancé la consultation populaire de la Stratégie wallonne de Développement Durable, un projet central de la Déclaration de politique régionale. Tous les citoyens wallons sont appelés à remettre leur avis sur ce texte qui réunit une centaine d'actions concrètes en faveur du Développement Durable en Wallonie jusqu'au 1er mai 2016 via le site http://www.wallonie.be/fr/strategie-wallonne-de-developpement-durable

La première édition du Printemps sans pesticides aura lieu du 20 mars au 20 juin 2016 partout en Wallonie. Carlo DI ANTONIO a souhaité donner de l'ampleur à la Semaine Sans Pesticides en la transformant en Printemps Sans Pesticides. L'objectif est de permettre la sensibilisation des citoyens et l'organisation d'événements sur ce thème durant 3 mois. L'usage et l'exposition aux pesticides ou à leurs résidus présentent des risques majeurs pour l'environnement et la santé humaine. A l'initiative du Ministre, c'est ce lien « Environnement-Santé » qui rythmera l'ensemble des actions organisées par des associations, citoyens et communes durant ce Printemps.

Bonne fête de Pâques à tous et bonnes vacances

Guy Maillard

Les commentaires sont fermés.