04/04/2017

Fermeture de la caserne de la PROTECTION CIVILE de Libramont !

 

COMMUNIQUE de PRESSE du cdH Libramont-Chevigny :

Fermeture de la caserne de la Protection Civile de Libramont :

la Protection Civile de Libramont, victime de la logique libérale.

============================================

L’annonce vient de tomber : le site de la Protection Civile de Libramont va être fermé dans les prochains mois comme trois autres sites. Perte de proximité pour les interventions, effectifs réduits de 30 %, coût supplémentaire pour les communes et les provinces, voilà le résultat garanti à moyen terme ...

Le cdH libramontois déplore cette décision difficilement justifiable. A Libramont, une caserne inaugurée il y a moins de 10 ans, des agents spécialisés proches du terrain sur lequel ils doivent intervenir… C’est la sécurité des citoyens qui est en jeu. En novembre 2015 déjà, la minorité a fait voter une motion plaidant pour le maintien de la Protection Civile à Libramont (voir en annexe). Mais qu’ont fait ensuite le Bourgmestre et les Echevins de notre commune pour relayer cette préoccupation auprès des Ministres fédéraux MR ? Force est de constater que les relais politiques de nos Ediles libramontois, le Ministre Borsus en particulier, ne font pas le poids face à la N-VA ! Brasschaat près d’Anvers et Crisnée en province de Liège sont les seules casernes maintenues : ce choix géographique montre bien qui dirige au niveau fédéral !

A terme, c’est le démantèlement de la Protection Civile qui est programmé ! Comment le Ministre Jambon ose-t-il affirmer qu’il veut ainsi renforcer l’efficacité de la Sécurité Civile alors qu’il fait le choix – pour des raisons financières – de réduire le personnel, de transférer des missions vers les pompiers et d’éloigner le personnel et l’équipement des lieux d’interventions…

Surtout, les missions abandonnées par la Protection Civile seront transférées vers les zones de Secours. Or, la Sécurité Civile est financée par le Fédéral tandis que les zones de secours sont à charge des communautés locales ! Autrement dit, des économies au fédéral payées par les citoyens à travers les communes et les provinces !

Bref, une fois de plus, les zones rurales souffrent de non reconnaissance. Le bon sens est remplacé par le non sens !

 

Section locale cdH Libramont-Chevigny

 

EN NOVEMBRE 2015, NOUS AVIONS DÉJÀ TIRER LA SONNETTE D'ALARME...

Conseil Communal du 10 novembre 2015

Point 22 :L'inscription est sollicitée par un conseiller communal : la protection civile de Libramont menacée : motion de soutien pour son maintien

Depuis de très nombreuses années, la Protection Civile de Libramont s’est développée, les équipes ont été formées et spécialisées. Toujours, lors d'accidents et de catastrophes, son personnel est intervenu avec efficience et de manière très professionnelle. Le professionnalisme de ces hommes, au côté de celui des services de secours, en particulier des pompiers, rassure la population.

 Malheureusement, l’avenir de la Sécurité Civile semble bien incertain .

 Alors qu'en 2005, près de 4,5 M d’euros ont été investis pour l’aménagement et la construction d’une nouvelle caserne sur le plateau de Libramont, on ne peut que constater et regretter le manque de moyens humains et financiers mis à disposition.

En effet ,

-          entre 2008 et 2015, les effectifs humains ont fondu comme neige au soleil et sont passés de 80 agents permanents à 62 (- 20 % ) et de 100 volontaires à 70 (- 30 % )

-          les moyens financiers de fonctionnement, mis à disposition sont passés de 235.000 euros annuels à 133.800 euros (- 43 % ) .

-          quant aux investissements en matériel, de 484.000 euros en 2008, on est passé depuis 2012 à 35.000 euros, soit une réduction de 93% !

Cette régression dramatique ne permet plus d’acheter du matériel et, pire encore, ne permet même plus les réparations des véhicules .

 Pendant ce temps-là, le Gouvernement Fédéral par l’intermédiaire de son Ministre de l’Intérieur, annonce sa volonté de réorganiser les casernes et de revaloriser le statut des agents, dans le but de tendre vers le même statut que celui des hommes du feu.

Si on peut se réjouir sur le principe de cette revalorisation, le même Ministre annonce qu’il n’y aura pas de licenciement sec mais que la Protection Civile agira plutôt en seconde ligne, en fonction de ses spécialisations (risques chimiques , biologiques , nucléaires ,…..), une partie du personnel pouvant être transféré vers les services pompiers de la zone de secours.

 Une telle réorganisation pose nombre de questions.

-          En terme de sécurité pour la population, une intervention en deuxième ligne ne va-t-elle engendrer perte d’efficience et risques supplémentaires pour la sécurité ?

-          Comment pourra-t-on financer la revalorisation du statut des agents alors qu'aucun moyen financier complémentaire n’a été prévu pour l’instant ?

-          Si une partie des agents migrent vers la zone de secours, qui va payer ce surcoût ? Ne risque-t-on pas d’ajouter l’enveloppe budgétaire nécessaire au fonctionnement des zones de secours et donc à charge des Communes, déjà exsangues et anormalement sollicitées pour le financement de leur zone de secours et des services de police ?

-          Quand on parle de réorganisation des casernes , considérant les 3 casernes actuellement en place en Wallonie à savoir : Ghlin ( caserne actuellement vétuste , mais située en Hainaut où il y a le plus d’entreprises dangereuses type Seveso ) , Crisnée ( en région Liégeoise où de très importants investissements sont en voie d’achèvement ) et Libramont( caserne trop exiguë que pour accueillir de nouvelles activités supplémentaires ), on ne peut qu’être inquiet.

 En effet, et même si rien n’est actuellement décidé, certains évoquent déjà l’idée qu'à terme, il ne pourrait plus exister qu'une caserne en Wallonie et une en Flandre (comment pouvoir garantir, dans ce cas, des interventions urgentes en cas de catastrophe ?).

 Vu ces constats, le Conseil Communal de Libramont Chevigny se dit très inquiet et demande :

-          au Gouvernement Fédéral, et en particulier à son Ministre de l’Intérieur, de nous rassurer quant au maintien d’un service de qualité, correctement équipé, dans la récente caserne de Libramont

-          de revoir à la hausse les dotations financières nécessaires en matière de fonctionnement et d’investissement de manière à assurer le fonctionnement efficace des services actuels,

-          d’être rassuré quant aux capacités du pouvoir  fédéral de financer lui-même l’opération de revalorisation statutaire du personnel de la Protection Civile,

-          qu'en aucun cas, d’éventuels transferts d’agents vers les zones de secours , ne viendront alourdir les dotations déjà importantes de ces zones de secours , actuellement réclamées aux Communes.

 

VOTE PAR LE CONSEIL COMMUNAL DE LIBRAMONT-CHEVIGNY LE 10 NOVEMBRE 2015 .

 Envoyé :

-          Au Premier Ministre

-          Au Ministre de l’Intérieur

-          Au Ministre Président de la Région Wallonne

-          Au Ministre en charge des pouvoirs locaux

-          Au Gouverneur de la Province

-          Au Président du Collège Provincial

Commentaires

C'est complètement aberrant de supprimer le site de la protection civile de Libramont qui est l'un des rare site d'aide à la population en région rurale.
Bien sûr le MR est derrière tout cela et j'espère que cela se paiera aux prochaines élections.

Pourquoi ne pas créer une pétition en ligne ?
Ce serait un bon moyen de connaître l'avis de la population.

Écrit par : BOVY Michel | 11/04/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.