23/01/2016

Plan Infrastructure RW : Giratoire "Cozier" et " L'Oréal" au planning 2016-19

Bonnes nouvelles reçues du Ministre Maxime PREVOT ce jeudi 21/01 dans le cadre du « Plan Infrastructures 2016-2019 » à propos des routes libramontoises !

 

Libramont-Chevigny est concerné à deux reprises dans la liste des travaux retenus et budgétés par Maxime PREVOT :

  • aménagement d’un giratoire au carrefour de Neuvillers : 725.000 €
  • sécurisation à Recogne : réaménagement du zoning sur la N 89 : 725.000 €.

Ces projets attendaient depuis plusieurs années mais, cette fois, un grand pas vient d’être franchi dès lors que le budget nécessaire est attribué.

On peut raisonnablement espérer que, durant 2016, les études nécessaires seront effectuées et qu’en 2017, les travaux seront réalisés.

Certains que ces deux aménagements sécuriseront ces endroits et faciliteront les traversées pour tous les usagers, nous nous réjouissons de l’avancement de ces deux dossiers.

Giratoire_Cozier.jpg         Bon Week-End à Tous          

Giratoire_Loreal.jpg

 

 

 

15/06/2015

Centre Culturel de Libramont-Chevigny : Vivalia 2025 : L'explication des enjeux! C'est ce lundi!

 

Citoyen de Libramont, n'oubliez pas?  venez nombreux. Votre santé future est en jeu. Une personne bien informée sera rassurée sur le devenir de nos soins de santé A LONG TERME. 

A lundi 19 heures .

 

Conf VIVALIA 20150622.jpg

22/09/2014

ENQUETE PUBLIQUE pour un poulailler à Sberchamps !

La commune de Libramont Chevigny à afficher à la maison communale un avis d’enquête publique pour la réalisation d’un poulailler de 39257 poules pondeuses en volière sur un espace totale de 16ha.


L’avis comprend également la construction de 3 silos tours de 15 tonnes ainsi que de 2 citernes de 20m³ d’eau de pluie. Par ailleurs un groupe électrogène de 30KVA ainsi qu’un forage d’un puits est également demandé..


Pour plus d’informations et remarques éventuelles, le dossier est consultable à la maison communale jusqu’au 1er OCTOBRE à 10h.

poulailler.jpg

03/02/2014

Découverte de la Vallée des anomalies à Bras ( Libramont)

 

Dimanche 2 février, était organisé une promenade découverte du patrimoine exceptionnel de la vallée des anomalies à Bras. Environ 35 personnes avaient répondu à l’invitation adressée par Francis Rosillon qui, en tant que guide nature, a réalisé un mémoire mettant en valeur les richesses naturelles de cette vallée. Les participants étaient accompagnés d’agents du Département Nature et Forêt (DNF) de la Région wallonne et de quelques mandataires communaux.

DSC_0005P.jpg

Après une présentation en salle du contexte géologique et des explications relatives aux phénomènes magnétiques liés à cet endroit, le groupe s’est rendu sur le terrain pour observer de près l’affleurement rocheux constitué par le poudingue de Bras. Cette roche contenant des galets emprisonnés dans un ciment cristallin est très particulière, sans doute la seule roche visible du centre Ardenne. Sous le poudingue, on a pu aussi observer le socle ardennais ancien du massif du Serpont, vieux de plus de 500 millions d’années.  Mais la vallée, traversée par le ruisseau de la Barrière encore appelé « ruisseau de Warinsart » ou « ruisseau des anomalies » abrite aussi un site archéologique celtique constitué de tertres d’orpaillage. Ainsi, les participants à la promenade ont pu se rendre là où les celtes extrayaient  l’or du ruisseau.

DSC_0035P.jpg

Au terme de cette excursion, on pouvait constater chez les participants la satisfaction d’avoir pu découvrir ce patrimoine communal exceptionnel.

Signalons par ailleurs que la vallée a été classée par la Région wallonne en Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)*  et qu’une autre promenade nature sera programmée en été pour découvrir la flore des tourbières.

Consultez également l'album photo pour davantage de vues.

 

*  Voir : http://biodiversite.wallonie.be/fr/1694-fagne-des-anomalies.html?IDC=1881&IDD=251660323

 

Guy Maillard

17/10/2013

Conférence de Presse du 16 octobre 2013

 

Conférence de presse du 16/10/2013

à propos du conseil communal de Libramont-Chevigny

du 16/10/2013.

 

Le citoyen libramontois victime d’une gestion « de riche » !

 

Ce mercredi 16/10, lors de la réunion du conseil communal, un grand nombre de taxes et redevances communales vont être décidées. Beaucoup sont en augmentation, voire en forte augmentation. Panique à bord de la majorité ? L’expression « rage taxatoire » (attribuée à Jean Gol) s’appliquerait-elle maintenant aux élus de droite ?

Non, ces hausses ne sont pas fondamentalement liées aux compétences supplémentaires que les communes se voient contraintes d’assumer. Elles résultent d’une méthode de travail et de choix politiques mis en œuvre depuis 2002.

Non, ces hausses ne répondront pas longtemps aux besoins financiers : aucun changement dans la gestion n’est annoncé et le citoyen va donc boucher un trou qui continue de se creuser.

Non, nous n’agirions pas ainsi parce que nous prônons un projet politique à long terme ainsi qu’une gestion plus cohérente et plus rigoureuse.

Avec nous, le citoyen libramontois saurait plus précisément à quoi servent ses efforts !

 

 

PressConf_Oct13.jpg

 

·         L’ IPP : Les additionnels à l’Impôt sur les personnes physiques  passent de 6 % à 7,5 %. Le montant récolté en 2012 = 1.681.441 €. L’augmentation devrait apporter au moins 518.000 € supplémentaires et porter le total 2014 à environ 2.200.000 €. è L’impact sur un salaire moyen est d’environ 75 € d’impôts supplémentaires à payer, soit 150 € par an pour un ménage moyen.

 

C’est historique parce que ce niveau de taxation perdure depuis plusieurs décennies et que, dans le discours de la majorité, ce taux bas était toujours cité comme témoignant d’une bonne gestion.  C’est historique aussi de par l’ampleur de la hausse … Le classement des communes wallonnes devient bien moins favorable : Libramont-Chevigny occupait jusqu’à présent la 217e place mais, si le niveau de taxation des autres communes restait identique, nous serions à partir de 2014 à la 61e place !!! 

 

·         Précompte Immobilier : Les additionnels au précompte immobilier passent de 2350 à 2650 centimes. En 2007, le taux de 1900 centimes établi depuis de nombreuses années avait déjà été augmenté à 2350 .

 

Le montant perçu en 2012 était de 2.674.280 € et cette augmentation de 300 centimes doit rapporter 454.000 € complémentaires. Le montant 2014 se monterait à environ 3.128.000 €. 

L’impact de cette hausse est d’au moins 50 € pour une habitation moyenne.

 

D’autres taxes ou redevances augmentent : taxe pylônes GSM, secondes résidences, agences bancaires, taxe forfaitaire sur la collecte des déchets (60 € de plus pour un ménage ou pour un isolé), …

 

è Coût supplémentaire par ménage pour 2014 : au moins 150 € + 50 € + 60 € = 260 € !

… alors que l’ambiance générale est à la morosité et que les temps sont difficiles pour nombre de nos concitoyens !  

 

La majorité est acculée à augmenter l’impôt … et autant faire fort une seule fois plutôt que de morceler l’effort ! (Le citoyen aura oublié d’ici 2018, surtout si on parvient à le satisfaire dans ses petites demandes ordinaires.) Des constats …

 

- Les bonis cumulés se réduisent d’année en année : dans le budget initial 2013, ils se montaient à 2.073.134 € ; ils ont revus à la baisse suite à une première modification budgétaire (1.854.000 €) puis encore suite à la deuxième modification pour s’établir à 1.539.000 €.

- La trésorerie est en difficulté plus grande d’année en année : le découvert plombe les comptes annuels…

- La capacité d’emprunt a atteint son niveau maximal. Sans rentrées supplémentaires, les banques vont devenir bien moins généreuses.

- Depuis plusieurs années, le budget est voté avec un déficit à l’exercice propre et le compte 2012 a confirmé un déficit pour cet exercice.

 

Cette récession s’est accrue … alors que plusieurs recettes financières ont augmenté en fonction de la conjoncture économique. Libramont-Chevigny bénéficie d’atouts naturels qui font que son activité économique s’accroît sans cesse ou encore que la population augmente sensiblement chaque année. La forêt donne des dividendes très intéressants ces dernières années ; dans le domaine de l’eau comme dans le domaine déchets, l’obligation du coût-vérité a aidé beaucoup les communes, particulièrement la nôtre…

 

La descente aux enfers que la majorité veut enrayer ce mercredi est essentiellement liée à la méthode politique appliquée.

 

- Les dépenses sur fonds propres sont la pratique la plus courante, presque un réflexe de la majorité. Le bâtiment Libr’Accueil coûte 5.000.000 € aux Libramontois ; le hall sportif en coûtera au moins 3.000.000 € ( et un premier avenant nous est déjà présenté au conseil de cette semaine…) ; le montant dépensé en travaux publics est astronomique… Autre exemple célèbre dans les années 90 : aménagement de la Place Communale sur fonds propres… en bien mauvais état actuellement !

 

- Au niveau des coûts de personnel, quelle évolution par rapport à l’ère de feu Monsieur Bossicart ! A cette époque, le principe de base était la réduction maximale des coûts directs : peu de personnel, peu de matériel et un maximum aux entreprises privées. Depuis 2002, (et nous pouvons largement partager cette option car la commune doit assumer davantage de services), la commune a choisi d’engager beaucoup plus de personnel et, en conséquence, il faut acheter du matériel supplémentaire (outils et véhicules), il faut des locaux supplémentaires, un mode de gestion plus professionnel doit être mis en place,

 

La commune de Libramont-Chevigny peut au moins améliorer deux choses : la gestion des ressources humaines doit devenir plus professionnelle (vu le changement d’option en matière de RH, la commune est un peu comme une entreprise familiale qui grandit et qui doit passer à une gestion de société…) hiérarchisation, communication, … et autant que possible, elle doit rechercher les subsides potentiels … Dernier exemple en date : engagement sur fonds propres d’une personne pour dynamiser l’activité commerciale alors qu’un subside particulier est actuellement octroyé pour la mise en œuvre d’Agence de Développement Local ayant le même objectif …

 

En conclusion :

 

Malheureusement, l’effort demandé aux Libramontois n’est pas accompagné d’engagements fermes de la majorité de changer sa méthode de travail : les rentrées supplémentaires vont donc donner de l’oxygène à court terme mais le mal persiste…

 

Jusqu’à présent, la majorité a pu entretenir un écran de fumée pour cacher la réalité mais subitement, il vient de se dissiper et les insuffisances de la gestion apparaissent au grand jour.


Jean-Marie Francard

 

 

…/…